+225 08 20 36 76+225 47 93 52 09

Revue de presse du 03 Mars 2021

Politique

Soir Info n°7909 : « Koumassi : Affrontements entre militants du RHDP, hier »

Ce mardi 02 Mars aux environs de 11h à la place In’Challah à Koumassi, des individus se réclamant du camp de Cissé Ibrahima dit Bacongo, dont certains en habit de policiers municipaux, sont venus interrompre les travaux d’installations de chapiteaux pour la suite de la campagne de la candidate TRAORE Adjaratou. De bousculades, on en arrive à se prendre au collet, 03 blessés graves ont été dénombrés. Plus tard, un mini car ‘’Gbaka’’ fait une irruption avec à son bord plusieurs personnes aux tricots portant l’effigie de candidat RHDP. Ces badauds qui s’extirpent de ce minicar, s’en prenne à la grande bâche dressée devant le quartier général de la candidate TRAORE Adjaratou, colistière de CISSE Ibrahima dit Bacongo, pourtant de la même liste du Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP). Ils se saisissent de bouteilles qu’ils cassent par terre. L’arrivée d’une équipe de la gendarmerie a permis de rétablir l’ordre. Le calme semblait revenu à 17h avec une présence des forces de l’ordre.

Fraternité Matin n°16858 : « Treichville : Amichia sur le terrain pour une victoire écrasante d’Amy Toungara »

Le coordonnateur régional Treichville-Marcory, François Albert Amichia a présidé la campagne de la liste RHDP conduite par la candidate Amy Toungara et son suppléant Sébastien Kolliabo Konan. C’était dans la soirée d’hier à l’avenue 11, rue 21 de Treichville. A cette occasion, les populations sont sorties nombreuses pour réaffirmer leur soutien à Amy Toungara. Elles ont affirmé qu’elles étaient déterminées à lui accorder le poste de député, Idem pour le ministre Amichia qui a rappelé les actes posés par Amy Toungara auprès de plusieurs familles à Treichville.

Fraternité Matin n°16858 : « Touba : Agbin Béché Chiadon Marie Claude défie le RHDP et deux indépendants »

Dans la circonscription de Touba commune, une femme du nom d’Agbin Béché Chiadon Marie Claude, candidate UDPCI. D’ethnie Attié, précisement d’Adzopé, cette candidate atypique qui parle très bien le Mahouka se présente sous la bannière de l’UDPCI et dit n’avoir aucun complexe. « Ma candidature vient briser le mythe qui veut que les gens du Sud ne peuvent pas être candidats au Nord. Je suis très à l’aise ! Les Mahouka ne sont pas méchants comme cela se raconte ; il suffit de les approcher et vous verrez » a déclaré la candidate UDPCI, qui appelle ses adversaires au fair-play.

Fraternité Matin n°16858 : « Daoukro : Venance Konan prône le progrès et le

développement à N’Gattakro »

Pour le candidat RHDP de Daoukro et N’Gattakro communes et sous-préfectures, il leur faut épouser l’air du temps. « Aujourd’hui, les temps ont changé. Nous sommes dans une période où le développement est la priorité des priorités. Tous nous aspirons au développement et à la paix. Embarquons vite dans le développement qui est en marche avec le président Alassane Ouattara. Il ne faut pas tourner le dos au progrès », a exhorté Venance Konan, le 02 Mars, face aux populations de N’Gattakro, à une vingtaine de Kilomètres de Daoukro.

Justice

L’Inter n°6799 : « Violences post- électorales à Daoukro, le procureur sur les traces des tueurs du jeune décapité »

L’unité spéciale d’enquête dirigée par le procureur de la république, ADOU Richard et composée de deux procureurs adjoints, d’un substitut du procureur et de 38 officiers de police judiciaire a effectué des missions au mois de Février notamment à Daoukro, Bongouanou et M’Batto, villes qui ont été le théâtre d’affrontements entre partisans de l’opposition et Pro-Rassemblement des Houphouetistes pour la democratie et la paix (RHDP).

L’unité spéciale a notamment enquêté sur la décapitation de N’Guessan KOFFI Toussaint, 34 ans, tué le 09 Novembre dans le quartier de Sozorigoubou, à Daoukro, fief du parti démocratique de Côte d’Ivoire(PDCI). Une vidéo diffusée à l’époque sur les réseaux sociaux avait provoqué une vive indignation, on y voyait plusieurs individus donnant des coups de pied dans la tête de la victime. Cinq d’entre eux ont été formellement identifiés par les enquêteurs et viennent d’être interpellés.

Société

Fraternité Matin n°16858 : « Lutte contre la drogue : la gendarmerie nationale a détruit hier, par incinération, la cocaïne saisie dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 Février, à Angré  »

L’opération de destruction de la cocaïne a eu lieu hier à 15h30, sur la route de l’aéroport, à Port Bouet, non loin du carrefour Akwaba. En présence du procureur de la République, ADOU Richard, du général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré, commandant supérieur de la gendarmerie ; du secrétaire général de préfecture d’Abidjan, André Martin Kakou, représentant le préfet d’Abidjan et de plusieurs officiers et sous-officiers de la gendarmerie nationale. Elle avait été saisie dans la nuit du mercredi 24 au jeudi 25 Février, à Angré. Le général de corps d’armée, Alexandre Apalo Touré, a tenu à faire des précisions par rapport aux informations qui circulent sur les réseaux sociaux. « Nous voudrions, avec désolation, dire qu’à ce stade de l’enquête, seules les deux personnes chez lesquelles la drogue a été saisie et qui ont été arrêtées sont pour le moment coupables. Il n’y a pas,

jusqu’à preuve du contraire, d’autres coupables. L’enquête se poursuit. Malheureusement, nous constatons que des choses assez graves se disent sur les réseaux sociaux. Sachez que pour le moment, tout cela n’est pas vrai. Rien du tout n’indique que les personnes qui ont été citées et dont on a vu les photos sur Internet ainsi que les personnalités étatiques citées sont coupables », a-t-il affirmé.

Leave a comment

Abonner vous a notre newsletter pour recevoir nos actualités

rajp.org All rights reserved. Design by Aka Junior